Blog

#16 La place de l’écriture dans ma vie

Cette fois, on va mélanger billet d’humeur et article technique. En effet, il s’est passé énormément de chose ces dernières semaines qui influent sur mon rythme d’écriture.

Tout d’abord, la finalisation de tous les visuels et la commande de tous les éléments qui composent le lancement de ce projet. La réception du stock et la préparation des évènements marquants d’une préparation de sortie d’un livre : le cover reveal, le partage du résumé, l’organisation des évènements du lancement… apportent beaucoup de stress. Il y a donc le temps de préparation de ces éléments, et le stress associé au planning qui passe si vite.

Je n’ai pas pour habitude de me forcer à écrire. De toute façon, c’est quelque chose qui me bloque. Au contraire, je prépare, à mon rythme, les éléments qui composent mon prochain roman. Cela prend un peu plus de temps puisque je commence une nouvelle saga.

C’est peut-être parce que j’ai pris le rythme des challenges, mais j’écris beaucoup pendant les Nano et Camp Nano. Celui d’avril cette année est passé à la trappe car c’était le mois du changement chez moi (accélération de la sortie de Gemmae, reprise d’un nouveau travail…) et que je ne pouvais pas m’imposer un challenge supplémentaire.

Ces derniers jours, la pression liée à l’approche de la sortie et du partage des éléments concrets a pris le dessus (mes crises de panique se résument d’ailleurs à attraper mon planner pour tout réorganiser). Mais parallèlement, mon imagination revient à la charge et poser les doigts sur le clavier pour écrire me démange !

Comme beaucoup, je travaille mieux sous la pression. C’est dans les moments où j’ai le moins de temps, où j’ai le plus de contraintes, que mon esprit se rebelle et s’évade. Et c’est souvent là que j’ai les meilleures idées et envie de les coucher sur papier tout de suite. Imaginez en ce moment, je noircis des pages et des pages d’idées ! Mais je ne peux ni les organiser, ni les écrire, alors ce serait complètement contre-productif de me lancer dans la rédaction maintenant. Alors je prends mon mal en patience avec, en visuel, le mois de juillet et le camp nano pour entamer cette nouvelle saga.

Car oui, le deuxième tome de Gemmae est déjà achevé, il doit d’ailleurs repartir bientôt pour un deuxième tour de bêta-lecture afin d’être prêt pour la publication en mai 2022.

Une place très importante pour l’écriture donc, mais une place qui reste souvent en arrière-plan. Par contre, sur mes mois d’écriture, ne venez pas me parler d’autre chose !

Et vous, vous écrivez ? Quel rythme avez-vous par rapport à l’écriture ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.