Blog

#26 3 mois après le lancement, ça donne quoi ?

Aujourd’hui, c’est le retour des bilans chiffrés ! Vous avez été très nombreux au rendez-vous pour le lancement de Gemmae. J’ai donc pensé qu’avoir un retour précis sur les stocks, les revenus, et tout ce détail pourrait en intéresser certains. Que ce soit pour une simple curiosité de lecteur ou un partage d’expérience à destination des auteurs indépendants qui se poseront la question.

Etape 1 : les stocks !

Je ne sais plus si je vous l’avais dit quelque part, les stocks du premier tirage étaient répartis en deux endroits :

  • 200 exemplaires chez moi, à Istres
  • 100 exemplaires dans les locaux de la librairie Jeunes Pousses.

Ainsi, la librairie qui a hébergé le lancement et toutes les ventes à distance du premier tirage était autonome dans la gestion de ses envois.

A l’heure où j’écris cet article, les stocks restants sont ainsi répartis (arrondis à la demi-dizaine, je n’ai pas les derniers relevés de vente exactes des prestataires) :

  • 40 livres dans les locaux de la librairie Jeunes Pousses
  • 15 livres dans les locaux de l’agence J.Robin Agency
  • 10 livres en dépôt-vente à la librairie l’Arbre-Monde à Istres
  • 40 livres chez moi

C’est donc près de 200 romans qui sont partis rejoindre vos bibliothèques !

Etape 2 : Les revenus

Avec un calcul rapide, je suis certaine que vous avez déjà votre petite idée sur l’ordre de grandeur. Mais il faut prendre en compte les 29 box vendues lors des précommandes ou encore, les remises faites aux prestataires.

Sur le trimestre 2, soit avril, mai, juin, qui comprend les précommandes, le mois de lancement et la première séance de dédicace à la librairie de l’Arbre-Monde, j’ai donc déclaré à l’URSSAF 2085€. Avec l’ACRE, cela ramène à des charges de 231€. Il faudra encore retrancher les impôts qui, eux, dépendent pour chacun de la tranche de revenus.

Le trimestre 3 n’étant pas encore clôturé (juillet à septembre) je ne peux donc pas vous donner de chiffre définitif. Mais mon absence sur les réseaux a fortement impacté les ventes, même si Gemmae a continué d’intégrer quelques foyers. Pour l’instant, le chiffre d’affaires (donc avant déclaration URSSAF et impôts) représente environ un quart de celui du trimestre 2. Je suis en attente des relevés des prestataires et du salon des Aventuriales qui se déroulera fin septembre.

Etape 3 : La balance

Eh bien non, ce ne sont pas 2000€ dans ma poche pour les vacances ! Rappelez-vous, l’investissement au lancement du premier tome coûtait déjà environ 4000€. On peut donc dire aujourd’hui que la moitié de l’investissement est remboursé.

Cependant, cet argent est déjà réinvesti dans les prochains projets. Notamment :

  • Le stand des Imaginales à Epinal en octobre qui a été payé.
  • L’illustratrice qui a commencé à travailler sur le tome 2, a aussi reçu les premiers virements.
  • Le 2e tirage du tome 1 a été financé grâce à ce lancement.

Et l’aventure continu ! Si ce genre d’article vous intéresse, je pourrai en refaire régulièrement. N’hésitez pas à vous manifester en commentaire pour me le dire, ou pour échanger sur ce que vous aimeriez savoir concernant ce projet.

A la semaine prochaine !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *